Visiter Bruxelles pour la première fois sur un weekend

En tant qu’expat, je reçois régulièrement amis et famille à Bruxelles le temps d’un court weekend (mais intense !). J’ai donc préparé ici LE petit itinéraire des incontournables, pour visiter Bruxelles pour la première fois, en deux jours. C’est parti !

  • Jour 1

    J’aime commencer la visite à la Place Poelaert, célèbre tant pour sa vue qui domine tout Bruxelles que pour le légendaire Palais de Justice, qu’un jour, peut-être nous verrons enfin rénové. Pour la petite histoire, le Palais de Justice – le plus grand au monde de part ses 40.000 m² ! – d’à peine 140 ans, est en rénovation depuis plus de 40 ans… à tel point que ce sont ces échafaudages que l’on rénove désormais ! Fin des travaux estimés : entre 2036 et 2040. J’espère que vous viendrez avant à Bruxelles ! C’est un peu notre Sagrada Familia à nous 🙂

    Vous pouvez visiter gratuitement le Palais de Justice, avant de découvrir la vue panoramique sur Bruxelles ! Depuis ce point de vue, vous dominez la ville basse de Bruxelles de plus de 60 mètres, et apercevrez même l’Atomium si vous êtes bien attentifs.

    De la place Poelaert, deux options s’offrent à vous : soit prendre l’ascenseur qui vous amène directement dans la ville basse, le quartier des Marolles, soit continuer jusqu’au quartier du Sablon. Je vous conseille de garder les Marolles pour le dimanche afin de goûter à l’effervescence de la place du jeu de balles, où tous les antiquaires se pressent le matin et où l’ambiance est des plus chaleureuses.

  • Du coup, optons pour la 2nde option : direction le Sablon et plus particulièrement l’Eglise Notre-Dame du Sablon, construite au 15ème siècle, de style gothique. Si vous entrez à l’intérieur, vous serez surpris par son incroyable blancheur !

  • Descendez la place du Grand Sablon et dirigez vous vers la rue de Rollebeek, pour moi, la ruelle la plus charmante et typique de Bruxelles ! Avec ses façades du 17ème siècle, difficile de résister à l’envie de dégainer son appareil photo.

  • Vous en aviez rêvé… vous allez pouvoir l’approcher ! Le Manneken Pis est LA prochaine étape de taille (55,50 cm précisément ) !

    En Brusseleir (en parler Bruxellois) cela veut dire : le petit homme qui pisse. De nombreuses légendes autour de ce petit garçon… et jusqu’à présent pas de réelle vérité ! La plus connue serait que ce petit garçon ait sauvé Bruxelles des flammes vers le 13ème siècle, simplement en urinant sur un départ de feu. Malin le p’tit ! Depuis le 13 août 1619, le petit Manneken n’a toujours pas vidé sa vessie !

    Ne soyez pas jaloux, le bonhomme a plus de 800 vêtements dans sa garde robe ! Vous ne serez donc pas surpris si vous le voyez vêtu.

  • Faire une photo typique du Manneken avec la horde de touriste, ça creuse ! Ca tombe bien, vous êtes dans la bonne rue – rue de l’Etuve – pour goûter les gaufres liégeoises ou brusseloises ! Il y en aura pour tous les goûts : nature, avec des fruits, de la chantilly, du caramel au beurre salé… à vous de choisir !

  • En vous dirigeant vers la Grand-Place, retournez-vous un peu : vous rencontrerez Tintin, le Capitaine Haddock et Milou himself (ou presque) ! C’est l’une des fresques géantes du parcours BD de Bruxelles, qui en compte désormais une cinquantaine, afin de rendre hommage à la culture de la BD belge.

  • La voici la voilà…

    La Grand-Place de Bruxelles !

    Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est assurément le plus beau site de Bruxelles ! La Grand-Place date du 15ème siècle ; ce que les belges vous feront gentiment remarquer si vous êtes français, c’est que cette petite beauté a été détruite en 1695 par l’armée française lors de la Guerre de la Ligue d’Augsbourg. Fort heureusement, elle a été reconstruite en moins de 5 ans, ceci expliquant la juxtaposition de différents styles architecturaux. L’hôtel de ville, central, mesure plus 96m de haut. La Grand-Place étant complètement encerclées de bâtiments tous plus fous et brillants les uns que les autres, n’oubliez pas votre appareil photo grand angle !

  • Midi : Direction place de la Bourse puis place Saint Géry pour prendre un petit apéro en terrasse ! Vous aurez l’embarras du choix en termes de bar.

  • Juste à côté, se trouve la Place Sainte Catherine avec tous ses restaurants, notamment de fruits de mer. La Place se situe entre de nombreuses rues : Quai du Commerce, Quai aux Briques, Quai au Bois à Brûler… Il faut savoir qu’ici justement se trouvait le « port » de Bruxelles, où tous les pêcheurs venaient vendre leurs poissons. Ce n’est plus d’actualité aujourd’hui mais le quartier est resté connu pour ceci.

  • Vous apercevrez la Tour Noire juste derrière l’Eglise Sainte Catherine : il s’agit d’un vestige des fortifications de Bruxelles, datant du 13ème siècle. D’autres murs de remparts sont encore visibles, notamment la Tour Annessens ou dans la Rue des Alexiens.

  • Vous pouvez ensuite vous rendre vers l’Eglise du Béguinage, de style baroque. Cette église se situe au coeur de (l’ancien) béguinage de Bruxelles, disparu au 19ème siècle afin d’agrandir la ville. Ce béguinage, l’un des premiers de Belgique, comptait 1000 béguines. Elles assuraient l’industrie du textile d’une main de fer, ainsi que l’éducation des filles de la ville.

  • On vous avait beaucoup parlé du Manneken-Pis, mais saviez-vous qu’il avait une petite soeur ? La Jeanneke-Pis ! Elle se situe au bout de l’Impasse de la Fidélité, juste après le bar 100% belge, le Delirium, et du Floris, autre bar du Delirium Village. Là encore, les histoires sont nombreuses autour d’elle. Il paraîtrait qu’en 1985, un propriétaire commerçant de l’îlot sacré ait voulu rétablir l’égalité homme-femme. Pour d’autres, il s’agit du symbole de la fidélité. Allez donc savoir !

  • Traversez la rue des bouchers, connue pour ces restaurants (que je trouve personnellement infâmes). Autant je ne suis pas fan des restos de cette rue, autant je la trouve charmante à souhait, d’autant plus qu’elle mène directement dans les Galeries du Roi, de la Reine et des Princes, l’ensemble composant les Galeries Royales Saint-Hubert.

    Inaugurées en 1847, ces Galeries de style Renaissance avaient pour but de développer un quartier populaire en créant des habitations, des commerces, des espaces commerciaux et culturels (notamment avec le théâtre Royal des Galeries). Elles étaient aussi nommées « Parapluie de Bruxelles », le symbole de l’essor commercial de la ville avant l’arrivée des grands magasins, et ont propulsées Bruxelles au même rang que Paris ou Londres.

  • Après avoir fait un peu de lèche-vitrine ou régalé vos papilles chez les plus grands chocolatiers belges, dirigez-vous vers le Mont-des-Arts, en contre-bas de la place royale. Cette esplanade avait été aménagée pour l’exposition universelle de 1910 et a ensuite été réaménagée dans les années 50, toujours dans le but de relier facilement le haut et le bas de la ville.

    Empruntez les escaliers et retournez-vous : le point de vue sur l’Hôtel de ville est splendide !

  • Vous passerez devant le MIM (Musée des Instruments de Musique), l’un des plus beaux bâtiments Art Nouveau de Bruxelles, et rejoindrez la Place Royale.

    A votre gauche, le Palais Royal où le Roi des Belges, Philippe De Belgique, tient son bureau, accorde ses audiences et reçoit les différents chefs d’Etats en visite.

    A votre droite, tous les musées : musée Magritte, musées des Royaux des Beaux-Arts de Belgique… et également le musée de l’érotisme et de la mythologie de Bruxelles !

    Si vous regardez au loin : le Palais de Justice de Bruxelles pointe le bout de son nez… la boucle est bouclée !

  • En fonction de votre état de fatigue et de votre envie du moment, plusieurs idées possibles pour boire un petit verre ou manger un bout :

    • le nouveau food-court (et surtout, premier à Bruxelles !) : The Wolf, rue Fossé aux Loups, avec pas moins de 17 restos proposant chacun leur spécialité (à retrouver en story Insta) !
    • la Maison-Antoine (place Jourdan) pour goûter les fameuses frites belges ; à noter qu’il est possible de les prendre directement avec vous dans un bar autour de la place afin de prendre une bonne bière en même temps !
    • la friterie place Flagey et un petit stop obligé au Belga, LE bar des vrais Bruxellois
    • dans un tout autre style : découvrir les plats congolais dans le quartier de Matongue ! Et en profiter pour découvrir l’église de Saint-Boniface toute proche !
    • (j’ajouterai d’autres bonnes adresses au fur et à mesure, en fonction des budgets également 🙂 )
  • Si vous sortez : l’incontournable à mon sens …. le combo Floris (dans le Delirium Village) & Corbeau ! Le Corbeau, c’est une petite brasserie belge le jour … et un dance-floor la nuit ! Enfin, je devrais plutôt dire « dance-table » la nuit puisque le principe est de danser sur les tables, et le but du jeu : tenir toute la nuit sans tomber par terre ! Attention, c’est toujours blindé et mieux vaut s’y rendre en étant déjà bien 😉

  • Jour 2

    Le second jour (a priori le dimanche si vous êtes venus pour le weekend, et certainement en fin de matinée si vous êtes sorties la veille 😉 ) : passage obligé aux Marolles, en prenant l’ascenseur place Poelaert, comme expliqué plus haut. Le dimanche, c’est le jour du marché aux puces !

    Vous trouverez sur votre chemin de nouvelles fresques murales du parcours BD, notamment celle de Spirou. Vous pourrez également vous balader Rue Blaes, puis Rue Haute.

  • Si la veille vous n’avez pas testé de friterie, qui plus est la maison Antoine à la place Jourdan, c’est le moment de vous rattraper !

    En début d’après-midi, filez à la Maison de l’Histoire Européenne, dans le Parc Léopold, juste à côté. L’entrée est gratuite, et explique de manière super interactive l’Histoire de l’UE. Vous êtes quand même au coeur de l’Europe à Bruxelles, ce serait dommage de le zapper ! Et il y a toujours de chouettes expos temporaires !

  • Afin de finir le séjour au calme : baladez-vous / posez-vous dans le Parc du Cinquantenaire, réputé pour ses différents musées (Musées de l’armée, Musée de l’aviation, Musée de l’automobile, et Musées royaux d’art et d’histoire) et son arche.

  • Jour 2
    Itinéraire alternatif (proche Flagey/Châtelain)

    Autre option après votre tour aux Marolles : le petit marché Place Flagey, où vous pourrez mangé un bout sur les différents étalages et vous poser près des Etangs d’Ixelles, avec une petite gaufre provenant de la camionnette jaune, en face du Belga !

  • A moins que vous souhaitiez retourner dans le centre, vous pouvez toujours aller vous balader dans le bois de la Cambre, juste au bout de l’Avenue Louise. Le Chalet Robinson, sur une île artificielle dans le bois, est une bon spot pour terminer votre séjour Bruxellois.

3 réflexions sur « Visiter Bruxelles pour la première fois sur un weekend »

  1. Super article qui décrit vraiment bien les incontournables de Bruxelles ! J’ajouterai pour le deuxième jour (pour ceux qui cherche un peu de nature) une visite du parc de Laken avec l’Atomium, le monument des dynastie, le lac, le palais, les serres royal (quand c’est la saison), le jardin chinois… 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour le commentaire, c’est clairement à ajouter oui ! Je pense même que j’en ferai un article dédié ! Merci encore en tout cas ! ☺️☺️

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close